Notions > Transversalité > Relations entre logistique et achats


Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Dans les entreprises, les fonctions Achats et Logistique sont très liées. Dans certains cas les Acheteurs sont aux services des Logisticiens tandis que dans d'autres cas, c'est l'inverse.

Une collaboration intelligente entre les deux fonctions est de toute façon indispensable alors même que des intérêts personnels divergeants peuvent parfois apparaître.

Illustrons par l'exemple. Prenons le cas d'une société d'affrètement transportant des marchandises pour le compte de ses clients.

Les Achats vont se voir fixer des objectifs de coûts/qualité (par tronçons, par fournisseurs, par modes de transport, etc). Il conviendra de respecter les stratégies de relations fournisseurs établies (privilégier les partenaires, ne pas devenir dépendant d'un gros fournisseur ou au contraire ne pas représenter une part trop important du chiffre d'affaires d'un fournisseur afin que celui-ci ne puisse se retourner contre son doneur d'ordre en cas de défaillance, etc.)

Les Logisticiens vont eux souhaiter que le réseau de distribution soit le plus performant possible (compétitivité, qualité, robustesse, etc.). La considération des fournisseurs retenus ne sera pour eux pas prépondérante. Il s'agira d'avoir une solution globale adaptée à leurs objectifs de coûts / qualité / délai.

Les Achats devront donc sur la base des spécifications des Logisticiens (volumes à transporter, objectif de coût à respecter, etc.) trouver la capacité parmi leur panel fournisseur.

Les Logisticiens devront eux intégrer les opportunités / contraintes remontées par les Achats pour adapter leurs plans de transport. Citons par exemple, l'opportunité d'un fournisseur qui effectue des trajets à vide et est donc en mesure de proposer des "tarifs marginaux" ou au contraire des engagements de volume à respecter sur l'année avec un transporteur au risque de se voir infliger des pénalités importantes.

Bref, dans l'objectif de la performance globale de l'entreprise, Achats et Logisticiens doivent s'entendre pour construire des solutions coordonnées.

Dans certaines entreprises, les deux fonctions sont d'ailleurs réunies sous une même direction afin de faciliter leur coopération. C'est en particulier le cas chez de nombreux prestataires. Lorsqu'au contraire les fonctions sont séparées, il est primordial que leurs Directions respectives collaborent en "prenant de la hauteur" par rapport à leurs objectifs individuels de manière à faciliter l'atteinte de l'optimum pour l'entreprise.



Ressources complémentaires


Comment optimiser les achats des entreprises de transport et de logistique
de Christelle Bretaudeau

Comment optimiser les achats des entreprises de transport et de logistiqueGagner sur les achats se retrouve immédiatement dans la marge. C’est pourquoi des entreprises ont mis en place une politique achat, ou ont créé un service achats ou encore ont eu recours à un consultant en matière d’achats : si avec les fournisseurs de gazole, les constructeurs de véhicules, les manufacturiers de pneumatiques le rapport de force est le plus souvent défavorable au transporteur, il est néanmoins possible dans ces domaines de réaliser des économies et a fortiori avec les fournisseurs de moindre importance.

 

Les qualités d’un bon acheteur

FAQ LogistiqueAptitude à manipuler les chiffres, qualité d’un cycle d’achat via le classement, la précision et la présentation; comprendre vite, décider, être souple, s’adapter aux changements dans les affaires, communiquer, tenir le cap au milieu d’influences diverses; ... compétences nécessaires pour que l'acheteur soit performant. Revue de détail de celles-ci.

 

Développer ses fournisseurs, une option à considérer

GCLAvec la part élevée des revenus consacrés aux achats, le commerce international florissant et la croissance phénoménale de l’impartition, l’impact des fournisseurs sur le succès du donneur d’ordres n’a jamais été aussi grand. Les attentes du donneur d’ordres envers ses fournisseurs sont donc de plus en plus élevées, si bien que lorsqu’un fournisseur ne performe pas, le donneur d’ordres peut chercher à le remplacer ou à rapatrier l’activité à l’interne. Une troisième option devrait également être envisagée : mettre en place un programme de développement des fournisseurs.

 


Contactez notre équipe