Publications > ASLOG > Des associations mènent l’enquête. sur les leviers de développement du Transport Multimodal



Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

ASLOGDocument reproduit avec l’accord de l’ASLOG. L’ASLOG, l’Association française pour la logistique est une organisation neutre et indépendante. Multisectorielle, elle est aujourd’hui la seule association qui couvre l’ensemble des activités au sein de la chaine logistique globale. Elle représente un réseau professionnel de plus de 1500 membres en France et plus de 135 000 en Europe à travers l’ELA (European Logistics Association). Pour soutenir les entreprises dans cette démarche, l’ASLOG, facilitateur d’échanges, se positionne aujourd’hui plus que jamais comme un soutien des entreprises dans leur recherche de compétitivité et de performance globale.

Optimiser une Supply Chain commune :
Collaborer et concourir d’une nouvelle façon


La Future Supply Chain en 2020 devra revoir certaines hypothèses :

Nouveaux paramètres à inclure:

  • Réduction des émissions de CO2
  • Maîtrise des consommations énergétiques

Exigés par les clients, ces paramètres sont les leviers pour une supply chain mutualisée et optimisée

Plusieurs associations professionnelles, avec le soutien de l'ADEME, se sont réunies pour réaliser une enquête qui a pour but d'identifier les leviers de développement du transport multimodal de marchandises.


Des associations mènent l’enquête… sur les leviers de développement du Transport Multimodal

Une enquête commune…

Plusieurs associations professionnelles, avec le soutien de l'ADEME, se sont réunies pour réaliser une enquête qui a pour but d'identifier les leviers de développement du transport multimodal de marchandises.

Dans le cadre de cette enquête, le transport multimodal se définit comme l'utilisation de services de transports combinés rail-route, de transports combinés fleuve- route, d’autoroute ferroviaire et d’autoroute maritime.

93 sociétés représentant des industriels / distributeurs / prestataires logistiques ont répondu, tous secteurs d’activité confondus (agroalimentaire, automobile, matériaux de construction, textile, cosmétique…). Compte tenu de l’échantillon, les résultats sont représentatifs du marché et peuvent être exploités.



Ce qu’il faut retenir…

Cette enquête révèle la volonté de l’ensemble des acteurs de s’engager dans le développement du transport multimodal.
Les principaux leviers de développement identifiés par cette étude sont l’augmentation de l’offre commerciale, jugée insuffisante par les industriels et distributeurs, et l’adaptation des horaires et le développement des infrastructures permettant de répondre aux besoins des marchés. La mutualisation et la massification des flux est la clé pour développer efficacement et durablement le transport multimodal.

Tout reste à faire….c’est à vous de jouer !




Et pourquoi pas vous….

La totalité des industriels et distributeurs, qu’ils en soient déjà utilisateurs ou non, souhaite développer la part du transport multimodal avec un objectif d’augmentation

La totalité des industriels et distributeurs, qu’ils en soient déjà utilisateurs ou non, souhaite développer la part du transport multimodal avec un objectif d’augmentation. Cela traduit bien la volonté et l’engagement des acteurs, mais également le fait que les problématiques rencontrées par ceux qui utilisent déjà une solution multimodale n’ont pas freiné cette détermination.

Du côté des prestataires logistiques, on constate que 80% des acteurs n’utilisant pas de transport multimodal n’envisagent pas de s’y intéresser, alors que les acteurs utilisant déjà ce mode souhaitent poursuivre le développement du transport multimodal pour 70% d’entre eux. Peut -être changeront ils d’avis en constatant qu’il y a une forte attente du côté de la demande.

Le transport multimodal a semble t-il de l’avenir…


Ce qui bloque encore….

Comme on pouvait s’y attendre, le taux de service et les problématiques de retard dans le transport multimodal sont dans le top3 des freins au développement les plus cités.

Comme on pouvait s’y attendre, le taux de service et les problématiques de retard dans le transport multimodal sont dans le top3 des freins au développement les plus cités. Cependant, pour les industriels, c’est l’absence d’offre commerciale (24% des réponses) qui est le 1 er critère explicatif dans le fait qu’ils ne font pas ou plus de transport multimodal. Les horaires non-adaptés (18% des réponses) et l’absence d’infrastructure (13% des réponses) viennent compléter le tableau.

Pour les prestataires, ce sont les flux trop faibles ou non- pertinents (22% des réponses) qui arrivent en tête, ex-æquo avec le taux de service trop faible.

Autres révélations importantes de cette enquête, l’utilisation ou le développement du transport multimodal ne semble pas être incompatible avec la stratégie d’entreprise (seulement 2% des réponses) et l’aspect coût n’est perçu comme un contrainte que par 4% des distributeurs et industriels interrogés.


La mutualisation, un vrai levier de développement !

78% des industriels et distributeurs ayant répondu à l’enquête sont prêts à aller encore plus loin, et partager et mutualiser leurs flux afin d’avoir une volumétrie conséquente et suffisante pour recourir au transport multimodal!

78% des industriels et distributeurs ayant répondu à l’enquête sont prêts à aller encore plus loin, et partager et mutualiser leurs flux afin d’avoir une volumétrie conséquente et suffisante pour recourir au transport multimodal! De quoi répondre au 22% des prestataires logistiques et opérateurs de transport multimodal pour qui les volumes insuffisants sont un frein à l’utilisation de ce mode de transport.

88% des prestataires ayant répondu à cette question sont prêts à proposer des capacités de transport, afin d’optimiser les lignes existantes qui ne sont aujourd’hui pas saturées.

La clé du développement du transport multimodal résiderait ainsi notamment dans la mutualisation et la massification des flux.


Ressources complémentaires

Guide Pratique du Transport Multimodal

Guide pratique du transport multimodalEn France, les flux de marchandises sont responsables de plus de 40 % des émissions de CO2 du secteur des transports et de plus de 10 % des émissions totales de la France (tous secteurs confondus). Alors que les émissions de CO2 baissent dans les industries et dans l’agriculture, elles augmentent dans le domaine du transport puisqu’elles ont progressé de 29 % depuis les années 90 (soit 0,5 million de tonnes par an).

 

Les avantages logistiques du transport intermodal
d'Élie Le Du

Comment optimiser les coûts de revient transportAujourd'hui, la maîtrise des techniques intermodales peut apporter des avantages à ceux qui les mettent en oeuvre sous l’angle de la logistique. Si le conteneur est lié de façon indissociable à l’intermodal, il n’est plus seulement l’unité de transport intermodal (UTI) qui permet de combiner différents modes de transport (route, fer, mer, voie d’eau, air) il est devenu une unité logistique intermodale (ULI) qui permet d’accroître la performance globale en logistique, transport, stockage, entreposage, manutention.

On est passé du transport de conteneurs à des stratégies intermodales qui combinent des modes transports successifs, les capacités des voies, ports et aéroports, les retours à vide massifs dus au déséquilibre du commerce mondial...

 

Contactez notre équipe